Astérix aux Jeux Olympiques (2007)

Sortie le : 30 janvier 2008

Réalisé par : Frédéric Forestier et Thomas Langmann

D’après : Astérix aux Jeux Olympiques de René Goscinny et Albert Uderzo

Avec : Gérard Depardieu, Clovis Cornillac, Benoît Poelvoorde, Alain Delon, Vanessa Hessler, Franck Dubosc, José Garcia, Stéphane Rousseau, Jean-Pierre Cassel, Élie Semoun, Alexandre Astier, Santiago Segura, Michael Bully Herbig

Synopsis :
Brutus est prêt à tout pour prendre la place de son père, César. Il entend alors vouloir épouser la princesse grecque Irina, qui est cependant tombée amoureuse du jeune Alafolix qui est venu depuis la Gaule lui déclarer sa flamme. Indirectement poussée par son père, qui lui préfère quelqu’un de haut rang comme Brutus pour épouser sa fille, Irina décide d’épouser le vainqueur des Jeux Olympiques qui auront lieu dans quelques jours. Alafolix s’en retourne donc demander de l’aide à ses amis. Pendant ce temps, un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur…

La Bande Annonce :

L’Avis de Cine’Magic :
Changement de genre pour la saga Astérix & Obélix. Fini les comédies, Astérix aux Jeux Olympiques est un film d’aventure. Tous les moyens sont réunis pour créer un grand film mais l’objectif est loin d’être atteint. À vouloir en faire beaucoup, ils finissent par en faire trop et forcément il manque beaucoup de choses à cet opus. Tout le côté comique des précédents films (surtout du deuxième) passe à la trappe. L’humour très fin d’Alain Chabat disparait pour un humour plutôt lourd à la Poelvoorde. C’est quand même cet épisode qui possède l’intrigue la plus intéressante bien que ce ne soit pas encore ça. Ça paraît sympa au début et puis finalement ça tourne en rond. On s’ennuie rapidement des leitmotivs des plans de Brutus.

Côté casting, ce n’est pas la joie non plus. Christian Clavier a décidé de laisser le rôle d’Astérix pour jouer des rôles plus sérieux. Gérard Depardieu se retrouve donc avec Clovis Cornillac. Même si le duo fonctionne bien, Clovis n’arrive pas à la cheville de Clavier, qui manque tout le long du film. Exceptés Stéphane Rousseau, Franck Dubosc, Alain Delon et peut-être Benoît Poelvoorde, qui sont plutôt bons, toutes les autres interprétations manquent de profondeur. Ce qui faisait la richesse du premier film et la drôlerie du second n’est pas présent ici. Quelques petits clins d’œil parsemés dans le film sont drôles mais il y en a beaucoup (trop) qui sont lourds.

Astérix aux Jeux Olympiques est, si on peut dire, l’épisode de la technologie. En effet, les effets spéciaux sont très réussis et les décors bluffants. À part ça, quasiment rien n’est à retenir de ce film, rien n’a réellement d’intérêt. Le plus mauvais de la saga.

La Saga Astérix & Obélix :
Astérix & Obélix Contre César
Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre
Astérix & Obélix : God Save Britannia
(à venir)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Taggé , , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Une réponse à Astérix aux Jeux Olympiques (2007)

  1. Ping :Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre (2001) | Cine'Magic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *