César 2011 : Et le gagnant est…

Ce soir, avait lieu la 36ème cérémonie des Césars. Pour résumé en trois mots : que de surprises ! Déjà commençons par le grand favori, des Hommes et  des Dieux, qui ne repart qu’avec 3 césars dont Meilleur Film, Meilleur Second rôle et Meilleure Photo. Comme quoi, partir avec le plus grand nombre de nominations ne présume rien. Malheureusement pour Kristin Scott Thomas, ce n’est pas encore pour cette année : jamais 2 sans 3 ! A la surprise générale, Sara Forestier repart avec le précieux trophée de Meilleur actrice. Surprise également chez ses messieurs, point de récompense pour Lambert Wilson, mais un rôle magistrale récompensé pour Eric Elmosnino. Le grand vainqueur de la soirée, c’est Roman Polanski avec 4 statuettes (Réalisation, Montage, Musique et Meilleure Adaptation). Il voit là, le soutien de tout le cinéma français dans l’épreuve et ses démêlés avec la justice. Grosse surprise également pour le César du Meilleur Espoir Féminin, Leïla Bekhti le remporte pour une comédie, bien que médiocre ! Un des rares césars sans surprise, celui de Meilleur Espoir Masculin en la personne d’Edgar Ramirez pour son rôle de Carlos (Le terroriste, pas le chanteur). L’Illusionniste  remporte le premier César du meilleur film d’animation. Enfin, le très controversé Logorama se voit couronné du César du meilleur court métrage.

Le Palmarès Complet

Meilleur film : Des hommes et des dieux

Meilleur réalisateur : Roman Polanski (The Ghost-Writer)

Meilleur acteur : Eric Elmosnino (Gainsbourg (vie héroïque))

Meilleure actrice : Sara Forestier (Le Nom des gens)

Meilleur acteur dans un second rôle : Michael Lonsdale (Des hommes et des dieux)

Meilleure actrice dans un second rôle : Anne Alvaro (Le Bruit des glaçons)

Meilleur jeune espoir masculin : Édgar Ramírez (Carlos)

Meilleur jeune espoir féminin : Leïla Bekhti (Tout ce qui brille)

Meilleur scénario original : Le Nom des gens (Baya Kasmi et Michel Leclerc)

Meilleure adaptation : The Ghost-Writer (Robert Harris et Roman Polanski)

Meilleure première oeuvre : Gainsbourg (vie héroïque)

Meilleure musique écrite pour un film : The Ghost-Writer (Alexandre Desplat)

Meilleure photographie : Des hommes et des dieux (Caroline Champetier)

Meilleurs décors : Les Aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-sec (Hugues Tissandier)

Meilleurs costumes : La Princesse de Montpensier (Caroline de Vivaise)

Meilleur son : Gainsbourg (vie héroïque) (Daniel Sobrino, Jean Goudier et Cyril Holtz)

Meilleur montage : The Ghost-Writer (Hervé De Luze)

Meilleur film d’animation : L’Illusionniste

Meilleur film documentaire : Océans

Meilleur court métrage : Logorama

Meilleur film étranger : The Social Network

César d’honneur : Quentin Tarantino

Rendez-vous sur Hellocoton !
Taggé , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *