Dossier : Les films de filles (Chick Movies) décortiqués

Tout d’abord, il faut distinguer deux types de films de filles :
– Les teen movies ou comédie pour adolescents.
– Les comédies romantiques.

Les Teen Movies

Genres apparentés : Les slashers, les teen parodies, les séries TV (Buffy Contre les Vampires, Dawson, etc. …)

Provenance : La plupart de ces films viennent des États-Unis, même si on en trouve quelques exemples en France (Sexy Boys), en Suède (Fucking Åmål), en Angleterre (Virtual Sexuality) mais ce sont des teen movies à part et qui ne répondent qu’en partie aux règles du genre.

Public visé : les filles de 12 à 25 ans, principalement. On note cependant que certains garçons n’y sont pas totalement hostiles, notamment quand il s’agit de slashers ou de teen parodies.

L’histoire : Deux possibilités se dégagent :
– La comédie romantique pour adolescents : La jeune fille, au physique peu avantageux mais intelligente (une nerd), tombe amoureuse du beau gosse de service (brun et capitaine de l’équipe de foot en général) et s’en suit, soit une transformation du canard en cygne, soit il s’intéresse miraculeusement à elle, ce qui, l’un comme l’autre, amène la jalousie de la chef des pom-pom girl, idiote comme ses pieds, imbus d’elle-même, fashion victime, fille à papa, qui voit son petit ami lui filer entre les doigts. S’en suit : vengeances, coups bas, paris stupides, souvent caractérisés par le « vient là que je t’accepte, pour mieux t’écraser ensuite ».
– Le voyage ou le road trip : Une bande de copines part soit à l’aventure, soit découvrir un pays, une ville, un état, etc., voyage généralement propice au choc des cultures et de tous les clichés qui les accompagnent. Autre possibilité : une fille (américaine) part seule dans sa famille à l’étranger. Cette possibilité remplit les mêmes codes que pour la bande de copines.
– Il existe des dérivés au niveau de l’histoire, mais ça reste à peu près dans cet esprit.

Les personnages dans la comédie romantique pour adolescents :
– La ou le nerd : C’est généralement le personnage principal de ce genre de film. Il se caractérise par son intelligence, c’est le premier de la classe, et son physique peu avantageux qui disparaît avec un peu de maquillage, une belle robe pour une fille, et un peu de gel dans les cheveux et smoking pour un garçon. Il est généralement maladroit dans ces gestes ou dans ses paroles, d’une timidité maladive et surtout vierge, car le but du film c’est qu’il perde sa virginité, qu’il devienne adulte. C’est pour cette raison, qu’il est en dernière année au lycée, car le passage à l’université signifie un passage à la vie adulte. Il est généralement pauvre, en opposition à toutes ses filles ou fils à papa.
– Le capitaine de l’équipe de football : Souvent brun, il est le digne futur héritier de son père multimillionnaire. Il peut paraître un peu idiot au premier abord, mais il ne l’est pas du tout. C’est souvent le premier de la promotion (pour aller à Harvard comme Papa, il vaut mieux !) et la star du lycée. Toutes les filles craquent pour lui. Il est « cool ». Il sort avec la star féminine du lycée, souvent la chef des pom-pom girl. En général, il n’est pas puceau. C’est l’image du prince charmant revisité avec tous les aspects négatifs que ça sous-entend.
– La pom-pom girl ou la starlette du lycée : Idiote, plus souvent blonde que brune, très fière de sa petite personne, méprisante avec les « plus petits » qu’elle, ce sont les caractéristiques de ce personnage. Souvent, c’est une fille facile, en opposition avec la nerd. Elle a deux hobbies : épeler les mots lettre par lettre en hurlant et sautillant dans tous les sens, et humilier les gens. Elle aussi est très riche. La pire, c’est la chef des pom-pom girls !
– Le/les souteneur(s) du/de la nerd : Ils sont attachants, des amis idéaux. Ils sont toujours là pour le/la nerd quand elle est au plus bas ; même quand il/elle les lâche et qu’il/elle comprend qu’il/elle s’est trompé(e). Ils pardonnent tout. Ce sont les personnages les plus humains et les plus proches de la réalité. Ils sont souvent considérés eux aussi comme des nerds, alors que ce sont eux qui devraient être les stars du lycée. La description convient aussi à la famille de la nerd.

Les personnages dans le voyage ou le road trip :
– La bande de copines : Il n’y a pas de type prédéfini. On peut dire qu’elles sont au moins trois, qu’il y a au moins une brune, une blonde et une d’origine étrangère (Black ou Asiatique).
– La fille seule : C’est une Américaine typique souvent blonde et un peu bête. Pas de type vraiment défini, ces films étant plus rares et souvent des transpositions de personnages de série pour préadolescents (Sabrina, L’Apprentie Sorcière par exemple).
– Le garçon : C’est souvent un bad boy rencontré sur la route ou un garçon « local », plutôt gentil.

Les décors :
– Pour la comédie romantique pour adolescents, le lycée US type est un élément clé, c’est le lieu principal de l’action. Il est rare que ce genre de film se déroule à l’université, pour la raison citée dans la description du personnage du nerd. Autre élément clé : la soirée aux proportions astronomiques organisée par les gens « in », ou (et surtout) le bal de promotion ! C’est là que se dénoue l’histoire. Bien sur, on note aussi la chambre de l’héroïne (très enfantine, des peluches, du rose, le lit à deux places avec la tête de lit en coeur, les diplômes, tout ce qui est symbole de pureté, du côté fleur bleue, et du côté « nerd ») et du beau gosse (bien rangée, sobre, entre le côté adolescent et le côté adulte). Tout lycée qui se respecte a sa cantine et son gymnase.
– Pour le voyage et le road trip, le « décor », c’est la voiture souvent décapotable. En principe, c’est soit un lieu avec du soleil (ou supposé en avoir), soit une ville culturelle (Paris est très prisée). Il ne faut pas oublier le motel ou la superbe demeure familiale.

Les scènes clés : Elles sont liées aux décors types.
– Pour la comédie romantique pour adolescents, on a le bal de promotion (où les élèves savent danser comme des danseurs professionnels), la scène à la cantine (une des plus mythiques : celle de David Arquette dans Collège Attitude), la visite guidée du lycée, le cours soit avec le prof déjanté, soit avec le prof de littérature ou de civilisation, le match de football et la séance shopping/relookage.
– Pour le voyage et le road trip, il y en a moins : une scène de chansons, la plage ou la visite de monument et la soirée romantique.

Les « messages » :
– Le passage dans le monde adulte : quelque soit l’histoire, ce même message ressort avec la perte de la virginité, l’entrée à l’université, le voyage initiatique, etc. …
– Le conte de fée moderne : la comédie romantique pour adolescent, c’est le mythe de Cendrillon revisité. La marâtre ou l’abominable belle-sœur, c’est la pom-pom-girl ; le Prince Charmant, c’est le capitaine de l’équipe de football ; Cendrillon, c’est la nerd ; la Marraine La Bonne Fée, c’est le/les souteneurs de la nerd. La nerd n’est rien et elle devient la star, sauvée par son prince charmant.

Les incontournables :
– Pour la comédie romantique pour adolescents ou les slashers : Collège Attitude, Elle Est Trop Bien, American Pie 1 & 2, Scary Movie, Scream, Souviens-Toi l’Été Dernier, American Girls, Belles à Mourir, 100 Girls, 10 Bonnes Raisons de te Larguer, Princesse Malgré Elle, Lolita Malgré Moi, Le Journal de Georgia Nicolson etc. …
– Pour le voyage ou le road trip : Sabrina, L’Apprentie Sorcière, les films des sœurs Olsen (When in Rome, Une Journée à New York etc. …), Quatre Filles et un Jean etc. …


À éviter :
– Pour la comédie romantique pour adolescents ou les slashers : American Pie 3, Sex Academy, Scary Movie 2, les suites en général sans les héros de base, Virtual Sexuality, Mortelle Saint-Valentin, Sexy Boys.
– Pour le voyage ou le road trip : Crossroads.

Les “ovnis” :
Les Lois de l’Attraction, Fucking Åmål, American Boys, Save The Last Dance, Harvard Story, Sexe Intentions, Thirteen, Bully, Elephant, Rebelles.

Les comédies romantiques

Genres apparentés : Les comédies dramatiques et les comédies musicales.

Provenance : La plupart de ces films viennent des Etats-Unis, même si on en trouve quelques exemples en France (Irène), notamment.

Public visé : Les filles de 15 à 35 ans et les couples.

L’histoire : Là, encore, deux possibilités se dégagent:
– La célibataire : Une trentenaire cherche sa moitié et décide pour cela de reprendre sa vie en main.
– La rencontre de deux mondes : Un garçon et une fille de deux mondes différents (sociaux, religieux, culturels, etc.) se rencontrent ou l’un des deux est pris.

Les personnages pour la célibataire :
– La célibataire : Elle est trentenaire, pas sure d’elle, se trouve trop grosse, vit seule. Elle est très fleur bleue. Elle manque de confiance en elle. C’est une femme active.
– Le phobique de l’engagement : Il veut juste coucher avec la célibataire pendant une période donné, jusqu’à ce qu’elle parle d’engagement.
– Le mec bien : Le happy end est pour lui.
– Les meilleurs amis : Ils soutiennent la célibataire et son souvent dans la même situation qu’elle.

Les personnages pour la rencontre :
– Le futur couple : Rien de plus que dans le résumé de l’histoire.
– Les familles ou amis : Ils ne font que s’embrouiller et/ou encourager les amoureux, mais les font beaucoup douter.

Les décors :
Une grande ville. Les appartements soit de la célibataire, soit de chaque membre du futur couple. Pour les autres décors, tout dépend du contexte.

Les scènes clés :
– Pour la célibataire, on a la reprise en main, la scène de déprime, les gaffes de la célibataire, la grande scène de rattrapage de gaffes de la célibataire.
– Pour la rencontre, on peut voir les conflits entre les familles, la rencontre, la grande scène en belle robe de soirée et smoking, un mariage presque tout le temps.

Les « messages » :
Il n’y en a pas vraiment. On peut voir le respect de la différence et encore et toujours une revisite du conte de fée, mais le but est surtout de faire rêver les filles de 15 à 35 ans.


Les classiques :
– Pour la célibataire : Le Journal de Bridget Jones !
– Pour le couple : Pretty Woman, Comment se Faire Larguer en Dix Leçons, Un Mariage Trop Parfait, Mariage à la Grecque, Fashion Victime, Dirty Dancing, Ce que Veulent les Femmes, Coup de Foudre à Manhattan, et plus récemment 27 Robes, L’Abominable Vérité et Confessions d’une Accro au Shopping.

À éviter :
– Pour la célibataire : Irène, Autour de Lucy, Pour un Garçon, Le Célibataire.
– Pour la rencontre : 7 jours et une vie, Première Sortie, Une Vie à Deux, Un Couple Presque Parfait, Mambo Italiano, L’Amour Sans Préavis.

Les “ovnis” :
La Tentation de Jessica, Jeux d’Enfants, 40 jours et 40 nuits, Moulin Rouge !, Roméo + Juliette, Intolérable Cruauté, Bye Bye Love.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Taggé , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *