Le Drôle de Noël de Scrooge (2009)

Sortie le : 25 novembre 2009

Réalisé par : Robert Zemeckis

D’après : Un Chant de Noël de Charles Dickens

Avec : Jim Carrey, Gary Oldman, Colin Firth, Bob Hoskins, Robin Wright Penn, Cary Elwes

Synopsis :
Sept veilles de Noël après le décès de son associer Jacob Marley, Ebenezer Scrooge demeure l’homme le plus détestable et antipathique de Londres. Mais son esprit matériel incommensurable lui vaut en ce 24 Décembre 1842 un avertissement qu’il ne sera pas prêt d’oublier.

La Bande Annonce :

L’Avis de Cine’Magic :
Robert Zemeckis s’associe pour le deuxième fois avec les studios Disney, 21 ans après Qui Veut la Peau de Roger Rabbit, et nous présente ainsi une énième adaptation du très célèbre conte de Charles Dickens. Disney l’a notamment déjà porté à l’écran quelques années plus tôt avec Le Noël de Mickey en 1983 et Noël Chez les Muppets en 1992. Zemeckis présente lui, pour une fois, une version très fidèle du conte, avec des personnages originaux et un plus grand respect de la trame de l’histoire, il est vraie assez noire pour un conte pour enfants. La barre est haute pour ne pas faire dans le « déjà vu » mais Zemeckis s’en sort plutôt bien avec un film très divertissant.

Il utilise une nouvelle fois la technique du Motion Capture, qui consiste à filmer les mouvements des acteurs par capteurs et à les intégrer dans des univers virtuels ou pour des personnages complexes. Il avait déjà employé ce procédé dans Le Pôle Express en 2004 et La Légende de Beowulf en 2007. La technologie reste cependant que moyennement convaincante. Malgré les somptueux décors et déplacements de caméra qu’elle permet, l’animation des personnages n’est réellement pas au point. Autant pour les personnages irréels le problème ne se pose pas, autant pour les personnages humains on frise la catastrophe. C’est vraiment très mauvais, voire médiocre. On se croirait véritablement dans un jeu vidéo et on se demande même si ces derniers ne sont pas mieux faits. On remarque même certains mouvements et personnage qui sont vraiment étranges. Les prestations des acteurs en sont par conséquent très difficiles à juger. Juge-t-on les acteurs ou l’animation ?

La force du film reste son histoire. Dignement respectée, on découvre enfin le conte comme il l’a été écrit, avec toute sa noirceur et ses curieux personnages. Le réalisateur de la trilogie Retour Vers le Futur campe en réalisateur parfait : chaque plan est très bien travaillé et les dialogues (ou pas) nous mènent à la fois aux rires, à la peur, à l’émotion etc… Les décors sont bluffants de réalisme et on n’a qu’une envie c’est de s’y plonger, surtout en voyant le film en 3D qui rend l’effet encore plus saisissant.

Enfin, la musique d’Alan Silvestri, compositeur favori de Zemeckis, immerge avec perfection le spectateur dans l’univers du film, dans l’univers de Noël. Elle est elle aussi parfaite, sans aucun défaut et très émouvante. La chanson du générique « God Bless Us Everyone » interprétée par Andrea Bocelli est magnifique. La magie opère et on en prend plein les yeux. Regardé en période de fêtes, Le Drôle de Noël de Scrooge est une pure merveille malgré quelques déboires technologiques à retravailler.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *