Les dessins animés de notre enfance

A l’air des Yugioh et autres Dora l’exploratrice, Cine’Magic est emprunt de nostalgie et vous propose de replonger dans les dessins animés de notre enfance, ceux que les moins de 15 ans ne peuvent pas connaître. La Cinq, puis le Club Dorothée, Canal+ et Disney Parade, aura été pour beaucoup source de nombreux dessin animés et souvenirs. Petit retour en arrière, pour le bonheur de tous !

Les dessins animés de l’époque était très diversifié et apportait des messages forts, notamment au travers du sport. Jeanne et Serge est l’exemple parfait où le volley-ball flirte avec la romance pour un dessin animé désormais culte avec ses smashs à répétition :

 

Même exemple avec Olive et Tom, celui-ci met le foot à l’honneur et l’amitié, l’esprit de compétition. Tout le monde a rêvé de faire des boulets de canon qui mette tout l’épisode à arriver dans les buts. Tout aussi culte !

 

Pour rester dans les messages forts, Princesse Sarah était, tout de même, un dessin animé très triste. Elle perd tout, mais reste optimiste et pleine d’espoir. C’est authentique et qui ne se rappelle pas de la méchante directrice de l’école ? On n’en fait plus des dessins animés avec une telle intensité dramatique !

 

Bien sur les dessins animés étaient également remplis de magie, mais aussi de double vie, à l’image de Creamy, Merveilleuse Creamy. Collégienne le jour et rock star la nuit, sans que personne ne le sache grâce à sa baguette magique et ses amis en forme de peluche.

Les dessins animés de l’époque sont également très emprunt de romantisme comme dans Lucile, Amour et Rock n’Roll, où Lucile hésite entre Mathias et Tristan les deux beaux rockeurs qui lui courent après :

La plupart de ses dessins animés était issue des mangas japonais et abordait pour certains des thèmes très adultes, voir noirs et sulfureux à l’image de Cat’s Eyes et de son générique. Ses trois justicières à la recherche de leurs parents au travers de vol d’œuvres d’art. Un peu immoral sur les bords également !

Cependant la résistance s’opère du côté de Disney qui veut préserver l’enfance de tous thèmes un peu trop adultes et noirs. Un parfait exemple est La Bande à Piscou :

L’époque montre une grande diversité. Les filles et les garçons y trouvent tous leur compte et tous les genres possibles. Même la S-F n’est pas en reste avec, notamment, Capitaine Flam:

Ou encore Goldorak :

Mais aussi Les Chevaliers du Zodiaque qui marquent les débuts du Club Dorothée et de la vive polémique sur la violence dans les dessins animés qui verra s’affronter Segolène Royal et Dorothée.

Et également contre l’immoralité de certain, comme Nicky Larson, détective privé qui aime un peu trop les femmes. Il était tout de même hilarant de le voir se prendre un peu tout et n’importe sur la tête par son assistante dès qu’il draguait une fille :

En parlant de filles, les années 90, on vu émerger Sailor Moon, une des premières « guerrières » et images féminines fortes. Le dessins animé se rapproche de Creamy dans sa forme : double vie et confrontation entre adolescence et vie adulte. Collégienne le jour, elle défend la galaxie la nuit accompagnée d’autres sailors (Mars, Mercure, Jupiter, Vénus, etc. …). Il y avait aussi du romantisme dans celui-là. Sûrement un des plus marquants des années 90.

Il y a également des ovnis avec des dessins animés comme Denver qui met en scène un dinosaure de nos jours (Les prémisses de Jurassic Park ?) :

Ou encore Beetlejuice, un des rares dessins animés à mélanger humour et fantastique, à l’image du film de Burton dont il est l’adaptation :

La Warner n’est pas en reste et représente le côté très loufoque des dessins animés de cette période avec, notamment, Les Tiny Toons :

Nous ne pouvions terminer cet article sans une chanson de Dorothée. C’est celle qui est à l’origine de l’article pour tout dire. Il s’agit de la chanson « Les chansons du passé », toute en nostalgie :

Rendez-vous sur Hellocoton !
Taggé , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

3 réponses à Les dessins animés de notre enfance

  1. Stéphanou dit :

    Ah trop bien tout ça, que de bons souvenirs tous ces génériques. Surtout de revoir Beetlejuice et les Tiny Toons qu’on voit moins souvent. Enfin ils sont tous bien de toute façon hihihihi.

    Et trop bien de terminer l’article par une des nouvelles chansons de ma Dorothée <3

    Bisoussss

  2. Sarah dit :

    Je suis trop nostalgique de cette époque!

  3. viviane dit :

    Ah trop bien tout ça, que de bons souvenirs tous ces génériques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *