Les Nominations aux Césars 2011

Le 25 janvier, tombera la nomination aux Oscars 2011, mais en attendant, intéressons-nous un peu au cinéma français dont les nominations aux César sont tombés aujourd’hui. Alors, sans grande surprise, Des hommes et des dieux part favori avec 11 nominations, mais plus grand nombre de nomination ne rime pas toujours avec plus grand nombre de statuette à la fin: tout le monde se rappelle du 8 Femmes de François Ozon parti grand favori en 2003 pour repartir avec aucune récompense. Il est suivi par Gainsbourg (Vie Héroïque) et Ghost-Writer (8 nominations). Ensuite on retrouve Tournée avec 6 nominations. L’Arnacoeur crée la surprise en étant nommé 5 fois (dont 2 dans des catégories majeures). Guillaume Canet largement récompensé pour Ne le dis à personne et ici boudé pour Les Petits Mouchoirs, tout comme François Ozon et son film Potiche.

Pour une fois, les nominations sont assez équilibrées et tous les genres se mélangent. Des hommes et des dieux ne méritaient pas autant de nomination dans les Césars Techniques, comme meilleurs costumes, par exemple. Les Aventures Extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec aurait mérité au moins une nomination de plus pour Louise Bourgoin et/ou Jean-Paul Rouve. Le César d’honneur est attribué cette année à Quentin Tarentino pour toute sa carrière.

Dans le détail, Des hommes et des dieux semblent bien parti pour remporter le César du meilleur film, fort de son succès cannois. En effet, l’Arnacoeur et Le nom des gens sont des comédies et n’ont donc que très peu de chance de l’emporter. The Ghost-Writer est un cran en dessous des autres. Seuls Mammuth, Gainsbourg (Vie Héroïque) et Tournée pourrait réellement lui faire de l’ombre, bien que les deux derniers soit un peu trop excentriques pour l’Académie des Césars.

Meilleur film (Favori de Cine’Magic, Pronostic)
L’Arnacoeur
Des hommes et des dieux
Gainsbourg (vie héroïque)
The Ghost-Writer
Mammuth
Le Nom des gens
Tournée

Pour la catégorie Meilleur Réalisateur, cela se jouera normalement entre Mathieu Amalric (Tournée) et Xavier Beauvois (Des hommes et des dieux). Seul Assayas a aussi une chance, contrairement à Blier et Polanski, dont les films sont plutôt mauvais.

Meilleur réalisateur
Mathieu Amalric (Tournée)
Olivier Assayas (Carlos)
Xavier Beauvois (Des hommes et des dieux)
Bertrand Blier (Le Bruit des glaçons)
Roman Polanski (The Ghost-Writer)

Passons à ces messieurs les acteurs, alors on peut déjà éliminer Gérard Depardieu, qui a déjà obtenu une recompense et Romain Duris et Jacques Gamblin car il joue des rôles comiques. Il reste donc Eric Elmosnino, méconnaissable en Gainsbourg et Lambert Wilson, pour une fois, très bon dans Des hommes et des dieux. Le second ayant été nominé beaucoup de fois et parti bredouille à chaque fois pourrait bien cette fois-ci décroché la statuette.

Meilleur acteur
Gérard Depardieu (Mammuth)
Romain Duris (L’Arnacoeur)
Eric Elmosnino (Gainsbourg (vie héroïque))
Jacques Gamblin (Le Nom des gens)
Lambert Wilson (Des hommes et des dieux)

Chez ses dames, comme pour ses messieurs, éliminons les actrices dans une comédie, soit Sara Forestier, Isabelle Carré et Catherine Deneuve, d’autant que les deux dernières ont déjà obtenu la statuette. Reste donc Charlotte Gainsbourg et Kristin Scott Thomas. Elles ont toutes été nominée précédemment dans cette catégorie et sont reparties sans. Kristin Scott Thomas et nommé pour la troisième année consécutive : jamais deux sans trois ? Les paris sont ouverts.

Meilleure actrice
Isabelle Carré (Les Emotifs anonymes)
Catherine Deneuve (Potiche)
Sara Forestier (Le Nom des gens)
Charlotte Gainsbourg (L’Arbre)
Kristin Scott Thomas (Elle s’appelait Sarah)

Le palmarès tombera le 25 février prochain !

La suite des nominations :

Meilleur acteur dans un second rôle
Niels Arestrup (L’Homme qui voulait vivre sa vie)
François Damiens (L’Arnacoeur)
Gilles Lellouche (Les Petits mouchoirs)

Michael Lonsdale (Des hommes et des dieux)
Olivier Rabourdin (Des hommes et des dieux)

Meilleure actrice dans un second rôle
Anne Alvaro (Le Bruit des glaçons)
Valérie Bonneton (Les Petits mouchoirs)
Laetitia Casta (Gainsbourg (vie héroïque))
Julie Ferrier (L’Arnacoeur)
Karin Viard (Potiche)

Meilleur jeune espoir masculin
Arthur Dupont (Bus Palladium)
Grégoire Leprince-Ringuet (La Princesse de Montpensier)
Pio Marmai (D’amour et d’eau fraîche)
Raphaël Personnaz (La Princesse de Montpensier)
Édgar Ramírez (Carlos)

Meilleur jeune espoir féminin
Leïla Bekhti (Tout ce qui brille)
Anaïs Demoustier (D’amour et d’eau fraîche)
Audrey Lamy (Tout ce qui brille)
Léa Seydoux (Belle Epine)
Yahima Torres (Vénus noire)

Meilleur scénario original
Tournée (Mathieu Amalric, Philippe Di Folco, Marcelo Novais Teles et Raphaëlle Valbrune)
Le Bruit des glaçons (Bertrand Blier)
Des hommes et des dieux (Etienne Comar et Xavier Beauvois)
Mammuth (Benoît Delépine et Gustave Kervern)
Le Nom des gens (Baya Kasmi et Michel Leclerc)

Meilleure adaptation
L’Arbre (Julie Bertuccelli)
La Princesse de Montpensier (Jean Cosmos, François-Olivier Rousseau et Bertrand Tavernier)
The Ghost-Writer (Robert Harris et Roman Polanski)
L’Homme qui voulait vivre sa vie (Eric Lartigau et Laurent de Bartillat)
Potiche (François Ozon)

Meilleure première oeuvre
L’Arnacoeur
Gainsbourg (vie héroïque)

Simon Werner a disparu…
Tête de Turc
Tout ce qui brille

Meilleure musique écrite pour un film
L’Arbre (Grégoire Hetzel)
Bus Palladium (Yarol Poupaud)
The Ghost-Writer (Alexandre Desplat)
Liberté (Delphine Mantoulet et Tony Gatlif)
Océans (Bruno Coulais)
La Princesse de Montpensier (Philippe Sarde)

Meilleure photographie
Des hommes et des dieux (Caroline Champetier)
Gainsbourg (vie héroïque) (Guillaume Schiffman)
The Ghost-Writer (Pawel Edelman)
La Princesse de Montpensier (Bruno De Keyzer)
Tournée (Christophe Beaucarne)

Meilleurs décors
Les Aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-sec (Hugues Tissandier)
Des hommes et des dieux (Michel Barthélémy)
Gainsbourg (vie héroïque) (Christian Marti)
The Ghost-Writer (Albrecht Konrad)
La Princesse de Montpensier (Guy-Claude François)

Meilleurs costumes
Les Aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-sec (Olivier Beriot)
Des hommes et des dieux (Marielle Robaut)
Potiche (Pascaline Chavanne)
La Princesse de Montpensier (Caroline de Vivaise)
Tournée (Alexia Crisp-Jones)

Meilleur son
Des hommes et des dieux (Jean-Jacques Ferrand, Vincent Guillon et Eric Bonnard)
Gainsbourg (vie héroïque) (Daniel Sobrino, Jean Goudier et Cyril Holtz)
The Ghost-Writer (Jean-Marie Blondel, Thomas Desjonquières, Dean Humphreys)
Océans (Philippe Barbeau, Jerôme Wiciak, Florent Lavallee)
Tournée (Olivier Mauvezin, Séverin Favriau et Stéphane Thiebaut)

Meilleur montage
Des hommes et des dieux (Marie-Julie Maille)
Carlos (Luc Barnier)
Gainsbourg (vie héroïque) (Maryline Monthieux)
The Ghost-Writer (Hervé De Luze)
Tournée (Annette Dutertre)

Meilleur film d’animation
Arthur 3, la guerre des deux mondes
L’Homme à la Gordini
L’Illusionniste
Logorama
Une vie de chat

Meilleur film documentaire
Benda Bilili !
Cleveland contre Wall Street
Entre nos mains
Océans
Yves Saint Laurent – Pierre Bergé, l’amour fou

Meilleur court métrage
Logorama
Monsieur L’Abbé
Petit Tailleur
Un transport en commun
Une pute et un poussin

Meilleur film étranger
Les Amours imaginaires
Bright Star
Dans ses yeux
Illégal
Inception
Invictus
The Social Network

César d’honneur
Quentin Tarantino

Rendez-vous sur Hellocoton !
Taggé , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *