Mais c’est quoi un blockbuster ?

La question est posée : Mais c’est quoi un blockbuster ? A l’origine, c’est un film qui cartonne au Box Office et dont la rentabilité est exponentielle. Le premier du genre considéré comme tel, c’est Les Dents de la Mer de Steven Spielberg. Au cours des années, le blockbuster s’est détourné de sa définition première et est devenu un genre à part entière avec ses codes et ses règles. A quoi reconnaît-on un blockbuster ?

Règle n°1 : Le monde, ou du moins les Etats-Unis, est en péril et menacé d’anéantissement par tout et n’importe quoi : un astéroïde, les petits hommes verts, un terroriste, une catastrophe naturelle, des robots, etc. … Enfin, un truc qui fait bobo et beaucoup de morts et d’explosion.

Règle n°2 : Le héros est un anti-héros. En le voyant, on ne pense pas une minute qu’il va sauver le monde. C’est Monsieur Tout le Monde, un bon père de famille ou alors un petit génie (Jeff Goldblum dans Independence Day), voir même un geek (Shia Laboeuf dans la trilogie Transformers).

Règle n°3 : Il faut une famille ou un couple décomposé, qui, bien évidemment, se réunira à la fin du film.

Règle n°4 : Une demande en mariage, un mariage et/ou un nouveau couple formé dans l’épreuve.

Règle n°5 : Un chien qui survit.

Règle n°6 : Un mec de nationalité étrangère (autres qu’US quoi) qui survit.

Règle n°7 : Un discours du président des USA : souvent un moment poignant et plein de patriotisme à coup de « Que Dieu soit avec nous » !

Règle n°8 : Du manichéisme à revendre ! Les américains sauvent le monde ! (Pourquoi se priveraient-ils ? C’est quand même eux qui ont inventé le genre !)

Règle n°9 : Il faut une débauche d’effets spéciaux, ce qui nous amène à la règle suivante.

Règle n°10 : Au moins une grande ville détruite (Paris et New York la plupart du temps).

Règle n°11 : Le tout est complètement décomplexé avec humour, acteurs qui prennent leur pied et destructions jouissives.

Règle n°12 : Le scénario ne vaut pas un clou, mais ce n’est pas pour ça qu’on va voir ce genre de film.

C’est aussi des grosses machines à fric et ils sont souvent fait dans cet optique. Il est à noter deux maîtres du genre : Michael Bay et Roland Emmerich. Ils cumulent à eux seuls un très grand nombre de blockbusters, parmi les références du genre. Genre très décrié, mais pourtant tellement bon quand on le prend pour ce qu’il est : de bons gros divertissement où tout faire péter fait prendre un pied d’enfer au spectateur. C’est le genre fait uniquement pour le grand écran : c’est bien meilleur ! Dans un prochain article, nous vous dévoilerons notre top 3 en la matière : A suivre…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

5 réponses à Mais c’est quoi un blockbuster ?

  1. MissCloporte dit :

    Tu oublies la règle n°13 : la présence d’au moins une star pour attirer des fans

  2. Lili dit :

    Pas toujours! Exemple:
    _ 2012 : John Cusack est très peu connu et ce n’est pas lui qui va attirer des millions de gens en salle.
    _ Transformers : Ils étaient tous inconnu pour le premier (même Megan Fox)
    _ Le jour d’après : C’était avant le succès de Brokeback Mountain et Denis Quaid était plus un has been qu’autre chose au moment du film.

  3. Ping :Top 3 des Blockbusters – N°2 : Independence Day (1996) | Cine'Magic

  4. Ping :Top 3 des Blockbusters – N°3 : 2012 (2009) | Cine'Magic

  5. Ping :Top 3 des Blockbusters – N°1 : Armageddon (1998) | Cine'Magic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *