Prince Of Persia : Les Sables du Temps (2010) – Avant-Première

Sortie le : 26 mai 2010

Réalisé par : Mike Newell

Avec : Jack Gyllenhaal, Gemma Arteton, Ben Kingsley

Synopsis :
Dastan, fils adoptif du Roi de Perse, se retrouve bien malgré lui accusé de trahison royale. Il s’enfuit avec la belle Tamina et doit, outre échapper à la garde royale, mais aussi protéger une dague légendaire…

La Bande-Annonce :

L’avis de Cine’Magic :
Mike Newell, à qui on doit Harry Potter et La Coupe de Feu (Le meilleur film de la saga), revient avec Prince Of Persia. Après avoir adapté avec talent un best-seller littéraire, il s’attaque à un best-seller du jeu vidéo. Que dire, si ce n’est qu’il aurait du continuer à adapter les Harry Potter, tout le monde aurait été gagnant, tant les fans du jeu vidéo que du sorcier à lunettes. En effet, le film pêche par une certaine lenteur, un aspect bien trop jeu vidéo et un manque total d’implication dans la réalisation. Mike Newell filme de manière neutre des scènes qui auraient méritées bien plus de grandeur. C’est un peu comme s’il nous offrait une cinématique de deux heures. Ne parlons même pas de la fluidité d’images dans les combats : il souffre du même syndrome qu’Iron Man. Serait-ce le problème récurrent des films lives chez Disney, en ce moment ? Heureusement tout comme le super héros en armure, le casting relève un peu le niveau.

Jack Gyllenhaal est, un peu en dessous par rapport à ces rôles précédents, mais il représente à lui tout seul, le côté comique et à la fois charismatique du film. Il a une sacrée présence et aisance à l’écran. Il reste un des acteurs les plus bluffants de sa génération : un acteur totalement multi-facettes. Gemma Arteton, récemment aperçu dans Le Choc des Titans, cumule un peu les rôles de ce genre. Elle s’en sort beaucoup mieux que dans le précédent film. Son personnage a bien plus de personnalité et les femmes de caractère lui vont définitivement bien. Ben Kingsley est un vrai point fort du film. Il est difficile de parler de sa prestation sans trop en dire. Il est magistral à jouer sur des registres différents, même si la tournure de son personnage était quelque peu prévisible.

C’est là aussi, un des gros points négatifs du film : il est rempli de cliché et repose, même si c’est le scénario du jeu vidéo, sur un postulat for simpliste. Quelle déception pour une coproduction Bruckheimer et Disney : il est loin le temps des Armageddon, Pirates des Caraïbes et autres Benjamin Gates. Il est vrai que ces films ne volent pas forcément plus haut en terme de scénario, mais ils ont un côté franchement poilant et jouissif qui échappe totalement à Prince Of Persia. Il manque le grain de folie propre à cette alliance, le petit truc qui le rendra culte. Seuls, peut-être, les paysages arrivent également à sauver un peu la mise, même s’ils sont filmés de manière plate et trop neutre. Pourtant, il y avait une sacrée matière pour en faire un bon film, mais la sauce ne prend pas et l’ennui prend place. Peut-être pas la catastrophe de l’année, mais en tous les cas, un bel échec qu’il vaudrait mieux fuir…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Taggé , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Prince Of Persia : Les Sables du Temps (2010) – Avant-Première

  1. Ping :Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl (2002) | Cine'Magic

  2. Ping :Pirates des Caraïbes : Le Secret du Coffre Maudit (2005) | Cine'Magic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *