Rétrospective 2011 : Cinéma

L’année 2011 est encore une année de grand cru. Sur les 53 films que la rédaction a vu cette année au cinéma : Très peu de films à jeter et une pleïade de films en passe de devenir cultes. Avant de vous présenter nos top 10, flop 10 et coups de coeur, revenons sur cette année de cinéma. 2011 aura été l’année :

_ De l’émergence d’un cinema français plus jeune, plus ambitieux, très prometteur avec des polars à couper le souffle (L’Assaut, Les Lyonnais, etc. …) et des comédies à pleurer de rire (Intouchables, Rien à Déclarer, On ne choisit pas sa famille, Low Cost, etc. …). Le cinéma français continue sur la lignée initiée en 2010 et confirme que le cinéma français n’a strictement rien à envier au cinéma US entre autres.

_ Des super-héros, de Captain America aux X-Men en passant par Thor, il n’y aura pas eu moins de 6 films de ce genre, cette année. 2011 est l’année de l’explosion des personnages Marvel et DC Comics, en vue de son apothéose finale en 2012 avec le film Avengers de Joss Whedon qui sortira le 25 avril 2012.

 _ De l’apologie de la 3D, même Harry Potter et les reliques de la mort – partie 2 n’a pas échappé à cette transition en 3D. 2010 avait amené la technologie et 2011 l’a usée à outrance. Plus aucun long métrage d’animation ou film à effets spéciaux n’échappe à une sortie en 3D. Là, où le cinéma touche le fond, c’est en proposant des films comme Justin Bieber : Never Say Never et Glee : On-Tour en 3D. Mais où va-t-on ? Cette magnifique technologie pourra être sublimée si elle n’était pas aussi mal utilisée et dans une idée de cinéma-business. Tron l’héritage en est l’exemple parfait. En france, les exploitants ont exprimé le souhait de freiner cet élan pour la 3D en 2012. Espérons qu’ils ne seront pas arrêtés en route…

Le Top 10 : Il a été très difficile d’établir ce Top, par le nombre d’excellents films qu’a amené 2011. Il comporte donc 12 films avec des ex-quo, car il était impossible de trancher et ces 12 films avaient tous leur place dans le Top 10.

  1. Black Swan
  1. Le Discours d’un roi
  2. Hugo Cabret
  3. Sucker Punch
  4. Harry Potter et les reliques de la mort – partie 2
  5. X-Men: Le Commencement

  5. Captain America : First Avenger
  6. La Planète des singes : les origines
  7. Super 8
  8. Les Lyonnais
  9. De l’eau pour les éléphants
10. Intouchables

Le Flop 10 (Du pire au moins pire) : 2011 ayant été une très bonne année, c’est un peu à contre-coeur que certains films se trouvent dans ce Flop 10, notamment à partir de la 7ème place, mais il fallait bien qu’il y en ait 10…

  1. Avant l’Aube
  2. Never Let Me Go
  3. Légitime Défense

  4. Contagion
  5. Les Trois Mousquetaires
  6. Bad Teacher
  7. Fighter
  8. Arrietty le petit monde des chapardeurs
  9. Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne
10. Les Tribulations d’une caissière

Nos coups de coeur : Intouchables, 127 heures, Tron l’héritage, Twilight – Chapitre 4 : Révélation 1ère partie, Requiem pour une tueuse, L’Assaut, Paul, Scream 4, Et soudain, tout le monde me manque, The Artist, Happy New Year, Poupoupidou, La Guerre des boutons (Yann Samuell)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Taggé , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Rétrospective 2011 : Cinéma

  1. filou49 dit :

    Ton top ( et ton flop aussi, j’ai vachement aimé tes deux premiers beaucoup plus que le discours d’un roi par ex) est assez étrange à mes yeux, et tu dois bien etre la seule à avoir pleurer de rire devant « low cost » et « on ne choisit pas sa famille », qui sont à mon sens de bien beaux nanars…
    enfin comme on dit, les gouts et les couleurs , mon top à moi il est la :
    http://www.baz-art.org/archives/2012/01/02/23034067.html

  2. Lili dit :

    Je n’ai vu que Black Swan dans ton top 10. Pour le flop 10, c’est vraiment les films où je me suis le plus ennuyé et où je n’ai pas réussi à rentrer dedans. Le point de départ de Never Let Me Go était prometteur, mais je m’attendais à quelque chose de bien plus SF(J’aurais du regarder la bande annonce, avant d’y aller, mais j’ai tellement peur des spoliers que je les évite de plus en plus). Pareil pour Avant l’Aube, de plus, c’était une avant-première en présence de l’équipe. Je n’aurais jamais vu ce film, s’il n’y avait pas eu cette avant-première.
    Pour les comédies, je ne regarde plus, tant que faire se peut, les bandes annonces, ce qui permet de ne pas avoir vu toutes les vannes, avant même d’avoir vu le film. Pour Low Cost, j’adore Darmon, Rouve et Maurice Barthélémy, donc ça aide pour aimer le film. Dans On ne choisit pas sa famile, il y a des pures répliques et ça fait plaisir de revoir le duo Clavier/Reno.
    Mais comme tu dis, les goûts et les couleurs ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *