Top 3 des 90’s – N°2 : Buffy Contre les Vampires (1997)

Cine’Magic continue de vous présenter son top 3 des séries télévisées de la décennie 90, avec le second de ce classement, Buffy Contre les Vampires :

Créée par : Joss Whedon en 1997

Avec : Sarah Michelle Gellar, Alyson Hannigan, Nicholas Brendon, Eliza Dushku, Anthony Stewart Head, James Marster, David Boreanaz, Charisma Carpenter, Emma Caufield, Michelle Trachtenberg

Saison : 7 – Episodes : 144 – Statut : Arrêtée en 2003

Synopsis :
Buffy Summers emménage à Sunnydale, une petite ville californienne. Elle aspire à une vie tranquille, mais son secret va vite la rattraper. Elle est tueuse de vampires, l’élue, mais malheureusement, Sunnydale est loin d’être une ville tranquille. Elle est disposée sur la bouche de l’enfer. Comment mener de front vie adolescente et combat contre le mal ?

L’avis de Cine’Magic :
Tout comme Dawson, Buffy est l’héroïne qui aura marqué l’adolescence de beaucoup d’entre nous. La série est très brillante dans son concept, ou la métaphore de l’adolescence au travers des vampires et autres démons. Au départ, c’est un film, qui se déroule avant la série. Le film est très mauvais, à cause, notamment, de son budget médiocre. La série, peut-être à cause de son format, est beaucoup plus travaillée, plus intéressante et beaucoup moins bas de gamme en terme d’effets spéciaux. Les personnages sont également plus brillants et toutes les catégories de lycéen sont représentées : les marginaux, la nerd, la pompom girl et le métalleux.

Hormis Buffy, Willow et surtout son évolution au cours de la série représente un point fort de la série: de nerd à sorcière extraordinaire et la plus puissante de l’univers. Figure gay grâce à son histoire avec Tara, qui s’avère bien plus belle et émouvante que les histoires de cœur de Buffy. L’une comme l’autre ne « choisisse » pas la facilité, mais c’est plus beau chez Willow. De plus, pour Buffy, il est difficile de trancher entre Angel et Spike. En tant que personnage, c’est indéniablement Spike, plus drôle, plus cynique, plus charismatique, mais ce serait plus Angel en tant que couple avec Buffy, c’est plus épique et romantique. Angel est sa première histoire d’amour, donc c’est beau et tragique et Spike, c’est la relation de la maturité. Ne parlons même pas de Riley, tant l’histoire et surtout le personnage est risible à l’image d’une saison 4 tout aussi médiocre.

On note des saison en dessous, notamment la saison 4 où ils ne se passent rien, et dont le final est le plus décevant de tous. L’initiative, Adam et Riley ne permettent pas d’accrocher à l’histoire. Le passage Lycée/université se fait très mal, c’est plein de clichés et c’est dommage. Il y a aussi la saison 5 qui est plus que moyenne, malgré Gloria, une des meilleures méchantes de la série et un final magistrale.

D’un autre côté, il y a aussi des saisons de cœurs à revoir en boucle. En tête la saison 6 avec sa storyline « Life is the big bad ». Certains lui reprochent son trop grand rapport avec la réalité, le manque d’un vrai méchant, mais c’est en ça que c’est la meilleur saison, parce que justement depuis le début de la série, c’est bien de la vie qu’on parle, que tout ça n’est qu’une métaphore des problèmes de la vie. Confronter pour de bon les héros aux conséquences de la vie est très brillant. Rien n’est à jeter dans cette saison: Buffy qui est comme anesthésiée, Junk Willow, Bad Willow, Alex qui sauve le monde, Dawn qui tourne cleptomane, Giles qui lâche prise, le final somptueux (« Oh oh! Daddy’s home. I’m wicked trouble now! »), le trio, Spike. C’est à cette saison qu’on doit l’épisode musical. Une vraie réussite.

En second, il y a la saison 3 avec des éléments forts pour la suite et un vrai bon méchant: le Maire. Là où la saison 6 est très larmoyante, la saison 3 est blindée d’humour avec Mr Trick, Wesley et Faith. C’est la saison où Buffy se cherche. Elle a envoyé Angel dans une dimension démoniaque, elle s’en veut. Il revient et ils ne peuvent pas vraiment vivre leur amour. C’est les premiers pas de Willow en sorcellerie et la descente aux enfers de Faith. Là encore une final époustouflant. On a tous rêvé de faire péter son propre lycée et Buffy l’a fait. En troisième, il y a la saison 2 avec l’arrivée de Spike et Drusilla, le développement de l’histoire Buffy/Angel, Angelus, la mort de Jenny et encore et toujours un final à couper le souffle. Buffy, c’est souvent des épisodes de fin de saison extrêmement travaillés et aboutis, qui trouvent souvent le moyen de vous arracher une larme.

Malheureusement, la série s’est arrêtée en 2003 sur une excellente saison et un épisode final parmi les plus époustouflants avec la destruction de Sunnydale et la mort de quelques personnages secondaires attachants. La série aura marquée toute une génération et remise au premier rang les séries aux héroïnes puissantes et attachantes. C’est peut-être un peu grâce à elle qu’en 2004, apparaîtra une autre héroïne blonde et au fort caractère en la personne de Veronica Mars. Buffy Contre les Vampires restera une des meilleurs séries de la génération 90’s !

Le Top 3 :
N°1 : Friends (1994)
N°3 : Dawson (1998)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Taggé , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Top 3 des 90’s – N°2 : Buffy Contre les Vampires (1997)

  1. Ping :Top 3 des 90′s – N°1 : Friends (1994) | Cine'Magic

  2. Ping :Dollhouse (2009) | Cine'Magic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *