Tout ce qui brille – 2009

Sortie le : 24 mars 2010

Réalisé par : Géraldine Nakache, Hervé Mimram

Avec : Leila Bekhti, Géraldine Nakache, Audrey Lamy, Virginie Ledoyen, Manu Payet

Synopsis :
Ely et Lila habitent Puteaux, à 10 km de Paris. Elles rêvent de s’installer dans la capitale afin de vivre les folles nuits parisiennes, mais tout ne va pas tourner comme elles l’avaient espérer…

La bande-annonce :

L’avis de Cine’Magic :
Premier film de Géraldine Nakache et Hervé Mimram en tant que réalisteurs, Tout ce qui brille est loin d’être brillant. Peinant à trouver son style entre comédie et comédie dramatique, le film se veut glamour et girly, mais le côté « Wesh Wesh » rend le tout plus risible que drôle. Par moment, il devient limite insupportable. Heureusement, une partie du casting aurait tendance à sauver les choses.

Même, s’il est difficile de différencier les deux actrices principales au départ, le jeu de Géraldine Nakache est vraiment excellent. Elle est touchante et attachante. Elle est à suivre de près, en espérant que d’autres premiers rôles pleuvront. Par contre, Leila Bekhti est plutôt barbante et il est vraiment difficile d’accrocher à sa performance et à son personnage tout simplement. Virginie Ledoyen est vraiment en dessous par rapport à ses précédents films. Elle donne l’impression de s’ennuyer royalement dans son rôle. Manu Payet est assez surprenant. Lui, plutôt habitué à la comédie, nous livre ici, une performance à contre-emploi, tout en sobriété et en finesse. La surprise du film avec Audrey Lamy ! Elle est pétillante, amusante et donne un sacré souffle au film. C’est un vrai rôle de composition pour cette jeune humoriste en devenir.

Le film se veut comique, mais il ne décolle jamais et l’histoire n’est pas si intéressante que ça. Il y a une certaine fraîcheur, mais le film aurait gagné à moins surfer sur cette vague « wesh wesh ». Est-ce vraiment obligatoire que des filles venant d’une banlieue, parlent en verlan et dans un langage vulgaire, d’autant qu’elles sont hyper classes ? Les dialogues sont tellement horripilants et clichés. C’est d’ailleurs un autre gros problème du film : il est rempli de clichés, de la prof de sport dure et pas féminine pour un sou, au playboy de base en passant par les parents à l’ouest des héroïnes. Franchement, fuyez ! Ca ne vaut vraiment pas la peine de s’infliger ça au cinéma. Gardez le pour une soirée pyjama entre copines pour baver devant leurs magnifiques chaussures. Cela suffira amplement !

Le clip Ma Drôle de Vie par Géraldine Nakache et Leila Bekhti (Un des seuls éléments positifs du film) :

Rendez-vous sur Hellocoton !
Taggé , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *