X-Men : Days Of Future Past (2014)

X-Men - Days Of Future Past

Sortie le : 21 mai 2014

Réalisé par : Bryan Singer

Avec : Hugh Jackman, James McAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence, Patrick Stewart, Ian McKellen, Halle Berry, Ellen Page, Peter Dinklage, Nicholas Hoult

Synopsis :
Dans un futur proche, les sentinelles ont détruits peu à peu les mutants, les humains qui tentèrent de les aider et l’humanité, plongeant ainsi le monde dans le chaos. Quelques mutants résistent encore et vont essayer l’impensable pour sauver le monde…

La bande-annonce :

L’Avis de Cine’Magic :
Après Matthew Vaughn, c’est Bryan Singer qui s’attèlent à ce nouvel épisode des X-Men, en étroite collaboration avec ce dernier. Il est un habitué de la saga. Il avait déjà réalisé les deux premiers volets de la trilogie d’origine, considérés à ce jour comme les meilleurs épisodes de la saga avec X-Men : Le Commencement. Il n’est donc pas étonnant qu’il réalise, là, le meilleur épisode, tous volets confondus ! Bluffant, drôle, palpitant, prenant : les mots manquent pour décrire la perfection de cet opus. Les personnages sont sublimés par une histoire, une bande originale et un timing de toute beauté. Les alternances entre le passé et le présent sont brillamment amenées et donne une certaine dynamique au film. Le choix des acteurs pour jouer les personnages plus jeunes prend tout son sens quand on met jeunes et anciens face à face. James McAvoy et Michael Fassbender ont définitivement été bien choisis. C’est là un des points forts du film : mixer jeunes et anciens. Sans trop en dire, cela donne lieu à une scène d’une beauté magistrale et d’une force émotionnelle à tout rompre. Le casting est éblouissant et on prend un vrai plaisir à tous les retrouver.

James McAvoy, qui en plus d’avoir une belle gueule, donne une nouvelle image du Professeur X. Il a lui aussi sa part d’ombre que joue à merveille ce dernier. Ce petit côté rebelle lui va super bien. Il est à la fois étonnant et terriblement fort. James McAvoy est un acteur à la prestance incroyable et il est vraiment dur de dire qui de lui ou Michael Fassbender est le plus mémorable. Ils sont deux monstres du cinéma en devenir et il est à prédire que des rôles forts risquent de suivre avec leur prestation. Michael Fassbender incarne ce subtil mélange entre charisme et cruauté. Il est un Magneto de haute voltige, le parfait complément de Ian McKellen. La scène finale de Fassbender est à la hauteur des plus grands méfaits de McKellen. Il est d’ailleurs dommage de voir si peu les anciens. Heureusement que ce sont pour des scènes d’anthologie ou au réel pouvoir émotionnel. Patrick Stewart a d’ailleurs la plus belle scène du film, qui est, de plus, une des scènes clés du film. Jennifer Lawrence n’a désormais plus rien à prouver. Elle montre encore ici qu’elle n’a pas volé son oscar. Quelle actrice ! Elle est exceptionnelle, époustouflante et émouvante. Elle incarne une mystique plus dure, plus forte et toujours aussi divisée dans ses sentiments. Le méchant est cette fois-ci interprété par Peter Dinklage, alias Tyrion dans Games Of Thrones. Quel acteur lui aussi ! Aussi bon en gentil qu’en méchant, il montre ici toute l’étendue dans son talent. Parlons tout de même d’Omar Sy, il a un dialogue, où son accent est plutôt bon, et à peine 10 min à l’écran, mais il a une incroyable prestance et il sera intéressant de le suivre dans ses prochains rôles US. Il a la carrure pour ce genre de films et le résultat n’est donc pas décevant comme certains de ses compatriotes. Enfin, Ellen Page et Nicolas Hoult complètent à merveille ce casting irréprochable : les parfaits soutiens à de merveilleux acteurs principaux. Ils sont touchants chacun à leur manière.

La bande originale, bien plus sombre que dans le précédent opus, renforce le sentiment d’urgence, de pression et de malaise du film. Ils mènent une guerre pour leur survie et chaque note en est le reflet. La musique soutient aussi magistralement toute l’émotion qui se dégage du film. Bien que parlant de mutant, il est d’un humanisme époustouflant. L’émotion a la part belle et c’est bien ce qui fait la différence avec les films de super-héros de manière générale. Sans compter l’humour, très spécifique aux X-Men, et les références aux précédents films, c’est un ensemble de haute voltige et le meilleur X-Men qu’on ait pu réaliser. Les effets spéciaux sont d’une propreté irréprochable et la 3D presque justifiée, au vu des nombreux plans larges et aériens que compte le film. X-Men : Days Of Future Past est la clôture parfaite de cette deuxième boucle d’X-Men et donne envie que le temps s’accélère pour voir le plus rapidement possible la suite : X-Men : Apocalypse. D’autant que la scène de fin de générique annonce du très lourd !

Taggé , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.